Accueil     
Musée d'art moderne de Céret   (Retour)
 Manolo
Manolo
Barcelona (Catalogne) 1872 - Caldes de Montbui (Catalogne) 1945

Manolo

Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte

Séjours à Céret en 1910-1916 et 1919-1927.

Né en 1872, à Barcelone, Manuel Martinez Hugué dit Manolo fréquentera les Beaux-arts de Barcelone pendant trois années. C’est au cabaret « Els Quatre Gats » qu’il rencontre Picasso la première fois. Déserteur, il vient à Paris en 1892, où il se lie d’amitié avec les artistes de Montmartre et Montparnasse.

Lorsqu'il s'installe à Céret en 1910, il vient de signer un contrat avec le marchand d'art Henri Kahnweiler qui lui assure une certaine sécurité financière. Il est alors âgé de 38 ans et demeure, sur deux séjours, pendant près de quinze ans dans la ville catalane. C’est à son invitation que Picasso, puis ses amis, découvriront Céret.

Manolo ne fut attiré ni par l’Impressionnisme ni par l’expressionnisme et encore moins par le cubisme. Il restera fidèle à sa conception tout en mettant à profit toutes les nouveautés, mais toujours dans une sorte de rigueur classique. Il fit notamment à Céret de nombreux portraits très imprégnés à la fois des qualités et des défauts de ses modèles mais surtout de leur psychologie.

Ses sculptures en terre cuite ou en bronze, le plus souvent de petite taille, sont massives. Soudée sur un socle, bras et jambes ramassés autour du corps, La Llobera est une des sculptures les plus connues et les plus caractéristiques de Manolo pour sa période cérétanne. La simplicité des volumes et l'ensemble des détails donnent à la paysanne une grande force.

La Tête du poète catalan Pierre Camo, donnée par H. Kahnweiler lors de la création du musée, a une allure massive que l'on retrouve dans le "Buste de Totote", surnom de sa compagne. Par contre la sculpture du visage de Frank Burty Haviland est beaucoup plus fine et élégante.

C’est au début de son second séjour à Céret, en 1919, que Manolo y fait construire une maison. La production de cette période est abondante et variée, il n’a pas d’atelier proprement dit mais travaille dans sa cuisine ou dans sa salle à manger. L’année 1924 marque le début de sa renommée internationale, des articles paraissent sur lui en France, en Allemagne et aux Etats-Unis. On lui commande le Monument aux morts de 1914-18 à Arles sur Tech et celui dédié à son ami compositeur Déodat de Séverac à Céret, situé Boulevard Clémenceau. Manolo fréquente à cette période le sculpteur Maillol installé à Banyuls.

A partir de 1927 il est atteint d’une polyarthrite qui handicape ses mains et il doit se faire aider pour son activité de sculpteur. C’est pourquoi il se tourne davantage vers la peinture, plus aisée à réaliser. L’œuvre de cette période comprend aussi des gravures. Manolo réalisera également de nombreux bijoux très empreints du style Art Nouveau.

Le musée de Céret possède une remarquable collection de 51 œuvres autour de la sculpture, dessins, aquarelles, peintures et gravures de cet artiste. La plupart d’entre-elles réalisées à Céret et illustrant la vie locale.

Musée d'art moderne de Céret    8, Bd Maréchal Joffre    66400 Céret - France    T (33) 04 68 87 27 76
www.musee-ceret.com   www.musee-ceret-expo.com
   Etablissement Public de Coopération Culturelle    © Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Succession H. Matisse    © ADAGP, Paris 2017    © Successió Miró / ADAGP, Paris 2017
© Fondation Tàpies, Barcelone / ADAGP, Paris 2017    © Succession Picasso 2017
Crédits photographiques Tous droits réservés